Damian Grant

Ses mots préférés

  • «Paradoxe»
     
    Le mot de la traductrice : Paradoxe : parce que la découverte du paradoxe est la première manifestation de l'esprit d'indépendance intellectuelle et qu'elle ouvre l'esprit sur le monde des contradictions. Je me rappelle, adolescente, la révélation que fut le paradoxe du menteur. S'il dit : «Je mens toujours», forcément, il ne ment pas, au moins une fois... Vertigineux ! Repérer les paradoxes, c'est une gymnastique de l'esprit qui apprend à se méfier des discours simplistes, en politique par exemple, et qui fait trébucher les vérités trop sûres d'elles-mêmes. Mais le paradoxe n'est pas seulement le petit provocateur qui prend plaisir à démonter les idées reçues, quitte à contrarier l'opinion commune - la doxa -, selon son étymologie. Il ne se contente pas de mettre fin à l'âge de la crédulité, de nous faire reconnaître nos propres absurdités ; il renforce la confiance en la complexité de la vie et en l'ingéniosité du vivant. Il donne au romancier - ici, Rushdie - la foi du doute.
     

Ses livres

Salman Rushdie romancier

Recherchez

trouver  

Participez !

Pour participer à la vie du site, c'est simple:

Contactez-nous !

N'hésitez pas à nous contacter pour toute suggestion ou question concernant ce site.

Nos partenaires

Librairie Dialogues

Les libraires