Evguenia. Volume 2, Les îles Solovki

Evguenia. Volume 2, Les îles Solovki

Achetez ce livre chez la librairie Dialogues ou un libraire proche de chez vous grâce à les libraires

Présentation de l'éditeur

- Tu penses à Olga ?
- Tous les jours, toutes les heures, toutes les minutes... Oh Kolya ! Quelle stupidité de l'avoir laissée partir ! Elle a seulement 15 ans et c'est une vraie tête brûlée. Je l'imagine déjà arrêtée, dans un camp, obligée de travailler seize heures par jour pour un misérable morceau de pain noir, et...

Helsinki, juin 1940. Réfugiés en Finlande après leur fuite de la Russie communiste, Kolya et Evguenia n'abandonneront pas leur amie Olga. Repartie seule, celle-ci cherche à infiltrer les camps de prisonniers russes pour retrouver les survivants de sa famille. Commence alors pour eux une quête impossible à vue humaine : affronter la police et l'armée soviétique au péril de leur vie, au nom de l'amitié et de la liberté !

Agrégée d'histoire-géographie et mère de famille nombreuse, Anne Riolet a déjà publié plusieurs romans jeunesse dont les premières aventure d'Evguenia, Les îles Valaam aux éditions du rocher.

Extrait du livre

Chapitre 1 :
Evguenia et Kolya. Helsinki, juin 1940

Evguenia laisse retomber la rame sur le fond plat. La barque poursuit mollement sa course, puis s'immobilise, ballottée par les vagues de la mer Baltique. A une centaine de mètres, la plage scintille sous les rayons estivaux. Kolya lance :
- Fatiguée ? On peut rentrer, si tu veux.
- Non, profitons de cette journée d'été. J'ai eu trop froid cet hiver, je crois que je ne me lasserai jamais de la chaleur du soleil.
Les bras minces et bronzés de la jeune fille s'étirent vers le haut, comme s'ils veulent atteindre le cobalt éclatant du ciel. Mais Kolya a perçu l'inquiétude sous le ton faussement enjoué de son amie. Il reprend avec délicatesse :
- Tu penses à Olga ?
- Tous les jours, toutes les heures, toutes les minutes... Oh Kolya ! Quelle stupidité de l'avoir laissée partir ! Elle a seulement 15 ans et c'est une vraie tête folle. Je l'imagine déjà arrêtée, dans un camp, obligée de travailler seize heures par jour pour un misérable morceau de pain noir, et...
Kolya, se penche en avant et la barque tangue dangereusement. Il pose sa main sur la bouche de la jeune fille.
- Arrête Genia ! A quoi bon te torturer ainsi ? Elle n'est pas seule, souviens-toi.

Les deux adolescents se taisent, bercés par les douces ondulations de la barque. Derrière leurs yeux clos repasse le film de ces derniers mois, les plus mouvementés de leur courte vie. Leur fuite de l'orphelinat à travers l'immense Union soviétique, leur refuge au coeur des îles Valaam, un havre de paix où Olga et Evguenia ont vécu comme des robinsons, péchant, chassant, se baignant dans l'immense lac Ladoga. Et puis la protection des moines, vite troublée par la déclaration de guerre entre l'Union soviétique et la Finlande. La sanglante Guerre d'Hiver. Cet hiver 1940... Le monastère au coeur de l'archipel, bombardé par l'aviation soviétique, tandis qu'ils s'enfuyaient avec les moines sur le lac gelé, et parvenaient enfin à atteindre la rive finlandaise.
Et là, au lieu de profiter de la paix retrouvée, du soulagement d'avoir échappé aux griffes de l'ours soviétique, voici que cette tête brûlée d'Olga programmait un retour dans le pays qui lui avait tout volé : son enfance, ses soeurs, ses parents... Enfin, la disparition de sa famille, elle ne voulait toujours pas y croire. Elle refusait de comprendre que la recherche de ses parents, sans doute enfermés dans un des milliers de camps que comptait l'Union soviétique, était illusoire. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin.
(...)

Les mots préférés de Anne Riolet

Recherchez

trouver  

Participez !

Pour participer à la vie du site, c'est simple:

Contactez-nous !

N'hésitez pas à nous contacter pour toute suggestion ou question concernant ce site.

Nos partenaires

Librairie Dialogues

Les libraires